ENSEMBLE ET DROIT

NON AU RAPPORT ATTALI

 

Des nouvelles du front 25 mai, 2008

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 12:58

Cela fait longtemps que je n’ai pas ajouté d’articles, car j’ai l’impression que ce blog n’est pas lu ou très peu.

 Mais je continue ce blog pour vous donner des nouvelles du front.

 Aujourd’hui, je dirais que c’est très calme.

J’ai l’impression que beaucoup baisse les bras. Il ne faut pas. Il faut rester unis.

Nous devons sauvegarder notre profession.

Qu’allons-nous faire si nous perdons notre travail ?

Pour certaines qui sont jeunes, elles retrouveront, mais les autres, que vont-elles faire ? Retrouver du travail, çà risque d’être dur.

Salariées d’une étude d’avoué, ce n’est pas un travail de fonctionnaire mais c’était la sécurité de l’emploi.

Alors,

BATTONS-NOUS MAINTENANT

BATTONS-NOUS ENSEMBLE

ET TROUVONS UNE SOLUTION POUR LEUR FAIRE CHANGER D’AVIS.

Pour notre part, on a fait circuler tract et pétition, servons-nous de çà et récoltons le plus de signatures.

 

 

Rédaction de lettres à COPE, DATI, FILLON, ET SARKOZY 26 mars, 2008

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 13:22

Il serait opportun de rédiger (dans les plus brefs délais) une lettre individuelle aux représentants suivants :

- Monsieur Jean-François COPE

(comme vous avez pu lire sur le blog « Le groupe UMP à l’Assemblée nationale a constitué jeudi quatre groupes de travail pour passer au crible les 316 propositions du rapport Attali pour la “libération” de la croissance française. L’objectif est de présenter fin avril un rapport contenant une vingtaine de propositions, a expliqué le président du groupe Jean-François Copé lors d’un point presse en compagnie de députés UMP et de membres de la commission Attali,…)

- Madame Rachida DATI,

- Monsieur François FILLON,

- Monsieur Nicolas SARKOZY,

en précisant sa situation personnelle et familiale, et les conséquences de cette castatrophe individuelle et professionnelle.

Même mieux, envoyer ces lettres en même temps (idée d’une salariée sur Versailles)

Adresses :

- Jean-François COPE

assemblée nationale

126 rue Université

75007 PARIS

- Rachida DATI

ministère de la Justice

13 place Vendôme

75042 PARIS CEDEX 01

- François FILLON

Hotel Matignon

57 rue de Varenne

75700 PARIS

- Nicolas SARKOZY

Palais de l’Elysée

55 rue du Faybourg Saint Honoré

75008 PARIS

Cordialement,

 

 

DU NOUVEAU SUR LE RAPPORT ATTALI du 20/03/2008 20 mars, 2008

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 20:39

Politique 

The Associated Press – document.write(TRBshowDate(’20/03/2008 13:29:44′)) 20/03/08 à 13:29:44 – 350 mots 

Politique française 

Les députés UMP commencent à décortiquer le rapport Attali 

Le groupe UMP à l’Assemblée nationale a constitué jeudi quatre groupes de travail pour passer au crible les 316 propositions du rapport Attali pour la « libération » de la croissance française. L’objectif est de présenter fin avril un rapport contenant une vingtaine de propositions, a expliqué le président du groupe Jean-François Copé lors d’un point presse en compagnie de députés UMP et de membres de la commission Attali. Jacques Attali n’était pas là mais M. Copé a précisé qu’il le rencontrerait dans l’après-midi. 

Les quatre ateliers, « formation-emploi », « consommation, concurrence, entreprise », « solidarités, famille, logement » et « gouvernance » associeront des députés et des membres de la commission Attali. Les propositions des députés porteront sur trois axes majeurs, les PME, la réforme de l’Etat et l’aménagement du territoire. Ces propositions alimenteront le travail des députés sur les réformes qui viendront en discussion tout au long de l’année, a expliqué M. Copé. Le projet de loi Lagarde sur la modernisation de l’économie, examiné au printemps par le Parlement, sera « le premier terrain d’application ». 

Cette méthode de travail inédite est mise en place alors que les députés UMP avaient accueilli fraîchement la présentation le 23 janvier dernier du rapport Attali. Les propositions sur la suppression des privilèges des professions réglementées (taxis, notaires…) ont notamment inquiété les élus, alors en pleine campagne municipale. Jacques Attali, qui a traité certains élus d’ »imbéciles » et présenté son rapport comme un tout à prendre ou à laisser, n’a rien fait pour arranger les choses.  Jean-François Copé a enterré jeudi la hache de guerre. « On est là pour être constructif », a dit le président du groupe UMP, présentant le rapport Attali comme « une boîte à idée précieuse ». Le président du groupe UMP a présenté ce travail sur le rapport Attali comme le premier exemple de la « coproduction législative » qu’il entend mettre en place avec le gouvernement après la défaite de la droite aux élections municipales et cantonales. « Une nouvelle hygiène de vie », selon lui. AP

 

 

LACHEZ VOS IDEES 14 mars, 2008

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 6:56

Vous pensez que, depuis la manif du 6 mars 2008, plus personne ne bouge ?

C’est faux ! Les Avoués font des démarches de leurs côtés.

Mais les salariés et collabo, que pouvons-nous faire ?

Une idée était partie d’afficher des tracts sur nos voitures pour diffuser l’information sur les avoués.

Lâcher vos idées sur ce blog.

N’oubliez pas que ce blog est le vôtre.

 

 

DES VIDEOS DE LA MANIF DU 6 MARS 2008 11 mars, 2008

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 21:30

DES VIDEOS DE LA MANIF DU 6 MARS 2008 mov p3060110.movmov p3060115.mov

 

 

UN CITOYEN MECONTENT

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 21:15

 Conversation avec un citoyen mécontent :

Vous avez mis un commentaire sur mon blog « autopsie d’une famille » http://rpplbis.blog.lemonde.fr/rpplbis/

Salutations citoyennes

 

 Bonjour

> Les choses se sont passées comme je les ai dites. Je réclame ma dignité de citoyen et celle de mes enfants, le bénéfice de la loi. Experts et juges, sont envers moi faux témoins, diffamateurs, injurieux, harcelant (répétant sans cesse « il veut le faire père et la mère ») une centaine de fois….

> Allez lire les entrées « enquête sociale » sur mon blog.

> Au lieu de vous étonnez, ouvrez les yeux, analysez ce qui se passe vraiment. Et si vous avez les moyens de nous sortir de cette destruction de nos droits, nous sommes preneurs. Que faire quand la justice rejette le dossier contradictoire et publie des textes de mensonges, de haine, de bêtise d’une violence extrême pour « justifier » ses décisions. Allez les lire, ils sont sur mon blog.

> Salutations citoyennes

 

 Et voici ma réponse :

 

Monsieur,

J’ai lu attentivement votre « autopsie d’une famille ».

Je tiens à vous dire, que, travaillant dans une étude d’avoués, je traite les dossiers jusqu’à son arrêt.

Je suis toujours très étonnée de lire vos propos.

Je ne vais pas vous expliquer comment je fais mon travail, car vous avez une idée arrêtée sur la question sur « les avoués ».

Maintenant reste à savoir si vous avez bien tout compris du travail d’un avoué ou, si malheureusement il n’était pas compétent, ce qui m’étonne !

Il faut comprendre pourquoi l’arrêt a été rendu dans ce sens et non dans le vôtre.

Chaque cas de divorce est différent.

Aviez-vous un avocat devant la Cour d’Appel ?

Il faut tout analyser avant de prendre une décision et c’est, ce que font les Juges.

Je tiens à vous rappeler les fonctions d’un avoué :

L’ »avoué » est un officier ministériel qui, sauf dans certaines matières pour lesquelles son ministère n’a pas été rendu obligatoire, dispose du privilège de postulation pour engager des procédure et pour conclure devant une Cour d’Appel. Il n’existe d’exception à cette règle que dans les matière relevant du droit social. Cette compétence limitée aux actes du procès se déroulant devant une Cour d’appel a amené la Cour de cassation à juger (Cass. Com. – 29 novembre 2005. BICC n°636 du 15 mars 2006, N° 495)que la déclaration de créance équivaut à une demande en justice et que la personne qui déclare la créance d’un tiers doit, si elle n’est pas avocat, être munie d’un pouvoir spécial donné par écrit qui doit être produit, soit lors de la déclaration de créance, soit dans le délai légal de cette déclaration. Tel est était le cas de l’avoué en ce que le mandat général de représentation en justice qu’il détient ne concerne, quant à ses modalités d’exercice, que la procédure pendante devant la cour d’appel.

J’ai 11 ans d’ancienneté chez les avoués, et bientôt je vais perdre mon travail comme 2600 de mes collègues.

Mais ce n’est pas grave pour vous, mais pour moi çà l’est.

En effet, tout justiciable aura les conséquences de cette suppression d’avoués.

Il faut réfléchir et analyser les conséquences :

S’il n’y a plus d’avoués, ce n’est pas grave, pour vous, et comme beaucoup d’autres, car l’avocat prendra le relais.

Oui, mais à quel prix ?

Avec quel moyen ?

Il faut analyser les conséquences pour le client !

Et les conséquences pour ses salariés où il y a 90 % de femmes et 50% de mères de famille avec des crédits sur le dos.

Il faut dire qu’au moins 50% de ces femmes ont plus de 45/50 ans. Comment vont-elles faire pour retrouver du travail ?

Aucun personnel ne pourra aller travailler chez les avocats, leur qualification est différente, c’est bien pour çà, que les avocats font appel aux avoués et qu’ils demandent conseil également auprès des avoués.

Nous nous battrons contre le rapport Attali et sa suppression des avoués.

Nous avons d’ores et déjà manifesté les 21 février et 6 mars 2008 et nous continuons à nous battre pour le maintien de la profession.

Ne connaissant pas votre dossier, c’est tout ce que je peux vous dire pour défendre les avoués.

Cordialement,

 
PAS DE REPONSE DE CE CITOYEN A CE JOUR

 

 

9 mars, 2008

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 15:26

Avoués, Huissiers, Notaires, Commissaires priseurs, … joignez-vous à nous.

 

C’EST NOTRE LUTTE, C’EST VOTRE LUTTE !!

 

 

Rapport ATTALI

Classé dans : Non classé — touchepasamonjob @ 15:24

Je souhaite vous faire part de ma grande inquiétude.

En effet, Monsieur Jacques ATTALI, dans son rapport « 300 décisions pour changer la France », suggère notamment la suppression totale des avoués près la Cour d’Appel.

Beaucoup de professions sont dans l’œil du cyclone du gouvernement :

notaires, huissiers de justice, commissaires-priseurs, géomètres experts, petits commerces, agriculteurs, avoués, greffiers, …

Nous risquons donc de perdre notre emploi si la décision du rapport ATTALI est validée.

Un texte, un rapport pensé, rédigé par des technocrates, des intellectuels, des chefs d’entreprise, des ingénieurs, des historiens qui méconnaissent cette profession, qui proposent sans état d’âme de l’éradiquer et qui font visiblement l’impasse sur les quelques 2.600 salariés qui travaillent actuellement dans les études d’avoués.

En quelques mots,  il prononce la mise à mort de l’avoué, de ses collaborateurs et de ses salariés. 

J’ai honte de vivre dans un pays où l’Etat envisage d’une façon aussi légère la suppression de 2.600 emplois.  

Depuis de très nombreuses années j’ai trouvé ma place dans la société et je suis bouleversée à l’idée de la perdre. 

On se battra pour conserver notre emploi. 

J’ai besoin de votre aide, de votre soutien. 

L’Etat ne devrait pas avoir le droit de nous laisser là, sur le carreau.  

Le chômage doit se combattre et non se banaliser.  

 

Il faut que vous m’aidiez à nous faire entendre.  

 

 
 

Edouard Chammougon |
Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faut-il considérer internet...
| Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013